Le mot du trésorier

Cher(e)s confrères et Ami(e)s

Encore une année qui s’est écoulée avec, à la clef, l’approche de grands bouleversements dans notre système de santé. Les discours de nos politiques s’enchainent, se contredisent, avec au centre du terrain le patient et le médecin, et personne ne sait plus vraiment quelle véritable direction va être prise, même si les grandes lignes sont déjà tracées et retenues.

C’est tout le système de soins qui change de cap (cabinets libéraux, cliniques et hôpitaux, permanence des soins…) et nous ne sommes probablement qu’au début de ces mutations. L’avenir nous dira si le GPS de nos Ministères de Tutelle nous a bien guidé ou si, au contraire (et comme nous sommes nombreux à le penser sur le terrain) nous avons régressé alors que notre système de soins était envié de nombreux pays. Il existait certes des imperfections, mais pourquoi et surtout pour qui de tels chambardements. Le patient semble perplexe.

Pour en venir à notre Association de formation, elle aussi a évolué et doit aborder le virage délicat que nous imposent ces changements. Combien de temps survivra le DPC ? (n’a-t-on pas déjà en 2015, changé plusieurs fois la mise ?) Tout laisse à penser que les décisions sont prises en fonction des finances publiques.

En ce qui concerne « notre » AMMPPU, les taux de participations aux DPC organisés à l’échelon local sont encourageants, mais paradoxalement et pour suivre les années précédentes, le nombre de cotisants continue à s’anémier. Doit-on y voir un manque de motivation ? Un effet paradoxal lié à la pléthore de formations notamment en e-DPC (surtout chez nos jeunes confrères ?). La situation n’est pas catastrophique mais il y a lieu de réfléchir et de prendre conscience de cette évolution.

Les sections locales sont toujours aussi vivantes, les jeunes confrères apprécient les actions menées pour leur formation ; cela me semble timide mais nous y croyons très fort.

Quelles que soient les orientations politiques prises, chaque médecin aura à cœur de poursuivre sa formation personnelle et d’améliorer sa pratique quotidienne. L’AMMPPU peut l’aider dans cette démarche. Le choix d’une formation continue reste un choix personnel.

Pour terminer, je tiens à remercier Bernard RENAULD qui a tenu ce rôle de trésorier depuis de nombreuses années et qui m’a transmis son « bébé » en pleine santé. Je ferai de mon mieux pour continuer le travail qu’il a accompli jusque-là.

Bonne formation à tous,

Dr Marc SIMONCELLO

Trésorier de l’AMMPPU