DPC

Développement Professionnel Continu en Moselle :

pour vous inscrire, envoyez un message à contact@ammppu.fr 

NOUVEAU : Les Salariés en centres de santé conventionné  (FILIERIS) sont indemnisés (demande à faire auprès de FILIERIS)

 

  • Dermatologie : Du signe clinique dermatologique au diagnostic et à l’information donnée au patient en médecine générale

Public concerné : médecins généralistes

Dates : 2 Séminaires présentiels indépendants, mais complémentaires d’une journée à Metz.

Expert : Dr Jean POUAHA – CHR Mercy –    Organisation et animation : Dr Norbert STEYER   

Séminaire 1 (02/02/2019) : Du signe clinique dermatologique au diagnostic en médecine générale

L’apprentissage d’un examen dermatologique visuel et tactile, méthodique dans son analyse descriptive, peut assurer au médecin généraliste l’établissement d’un diagnostic précis, sans forcément avoir l’expérience et le doigté du dermatologue. Il n’aura pas besoin d’un recours systématique à des examens complémentaires parfois invasifs et toujours coûteux. Il permet au praticien d’améliorer sa capacité à faire le tri des lésions suspectes, de rassurer à bon escient les patients, d’orienter avec justesse et dans les meilleurs délais le patient atteint d’une pathologie grave.
Il apparaît utile de développer des stratégies diagnostiques, préventives et thérapeutiques raisonnées, s’appuyant sur les recommandations existantes.

Détails du contenu de la formation

Séminaire 2 (30/03/2019) : Du diagnostic dermatologique au conseils

L’activité de dépistage et de prévention des cancers de la peau représente quant à elle une faible part de la prévention en soins primaires. La détection précoce de lésions précancéreuses et du mélanome, par l’examen simple et systématique de la peau,permet d’améliorer considérablement la morbi-mortalité. La formation pratique des médecins généralistes à ce type de dépistage est donc essentielle. En prévention primaire, l’information et la sensibilisation des patients à risque de mélanome sont également importantes.

Détails du contenu de la formation

 

  • L’ophtalmologie du médecin généraliste : diagnostiquer, prendre en charge à bon escient, adresser efficacement.

CDPC OPHTALMOLOGIE n’a pas été agréé par l’ANDPC car ce thème n’est pas considéré comme prioritaire.

Public concerné : médecins généralistes

Dates : Programme organisé en 4 soirées de 3h chacune.
​- 30 Janvier 2019
– 6 Mars 2019
– 21 Mars 2019
– 3 Avril 2019

– 4ème date à déterminer

Lieu : Domus Medica 6 quai Paul Wiltzer 57000 METZ

Experts : Dr Nicolas SALAUN, médecin ophtalmologue, Dr Norbert STEYER, médecin généraliste

Organisation et animation : Dr J. CRESTANI

Justificatif et Objectifs : Le médecin généraliste est de plus en plus sollicité en premier recours. Devant l’éventail des plaintes, il doit être capable d’évaluer le degré de l’urgence de la prise en charge spécialisée ophtalmologique, d’assurer les premiers soins et une prise en charge adaptée si le problème relève de ses compétences. Il doit connaître les gestes techniques de base de l’examen de l’œil. Il doit être vigilant pour dépister la iatrogénie médicamenteuse, les retentissements somatiques des prescriptions ophtalmiques et les conséquences ophtalmologiques potentielles des traitements généraux. Il est un acteur de prévention incontournable dans le repérage des troubles de la vue de l’enfant.

Détails du contenu de la formation

  • Prévention du risque infectieux associé aux soins

Public concerné : médecins, pharmaciens, sages-femmes, infirmier-e-s, masseurs-kinésithérapeutes

Dates : jeudi 27 juin et jeudi 10 octobre 2019 de 14 à 18 h

Lieu : Domus Medica 6 quai Paul Wiltzer 57000 METZ

Organisation et animation : Mme Cathy GLUCK et Dr Marie-France BAUDOIN

Experts : Dr Emilie POIRIER – Mme Patricia SIMONCELLO

Objectif général de la formation : Améliorer sa pratique pour la prévention du risque infectieux associé aux activités de soins en milieu extra hospitalier et soins premiers. Utiliser à bon escient et efficacement le soluté hydro-alcoolique, le lavage des mains, gérer sa salle d’attente en période d’épidémie, notamment de grippe… mais aussi qu’exiger de nos agents d’entretien pour nos locaux professionnels : quelles sont les bonnes pratiques ? Comment les appliquer ?
Ces échanges entre différents professionnels de santé en confrontant les expériences sous l’oeil et les conseils des experts nous permettront de progresser vers une meilleure protection de nos patients vis à vis du risque infectieux.
Deux réunions pluri-professionnelles très interactives et au plus près des préoccupations de terrain le tout encadré par deux audits de pratique professionnelle à deux tours simples et rapides à réaliser mais pas moins efficaces pour nous aider à modifier nos pratiques au plus près des recommandations.
PS : Cette action vous permettra de valider les 2 obligations triennales de DPC : la formation continue et l’évaluation et amélioration des pratiques professionnelles.

Détails du contenu de la formation

 

  • Vers une prise en charge pluri-professionnelle améliorée du sevrage tabagique

Public concerné : médecins, pharmaciens, sages-femmes, infirmier-e-s, masseurs-kinésithérapeutes

Dates : vendredi 6 (journée entière) et samedi 7 (matinée) décembre 2019 (+ audit en octobre et décembre)

Lieu : METZ

Experts :
– Docteur Gérard PEIFFER : pneumologue, tabacologue
– Mme Anne JACOTOT : sage-femme, tabacologue
– Mme Jessica MELIANI, psychologue

Organisation – Animation : Dr Edwige BATISSE, Dr Marie-France BAUDOIN, Dr Norbert STEYER

Le tabagisme est la deuxième cause de mortalité dans le monde. Pourtant c’est une cause évitable !
Les récentes actions du gouvernement (interdiction de fumer dans certains lieux, paquet neutre, remboursement des traitements de substitution, extension de la prescription) ont permis une diminution du nombre de fumeurs en France. Mais encore un tiers des individus de 15 à 85 ans fument. Près de 10% de la population se déclare mal informée à propos des risques et la crainte des maladies liées au tabac diminue.
Une baisse plus importante du nombre de fumeurs a été observée dans les pays ayant une organisation en réseau des différents professionnels de santé permettant une prise en charge plus complète.
En tant que professionnel de santé, c’est notre rôle d’informer la population et de guider les fumeurs vers un sevrage tabagique efficace et durable. C’est pour cela, que nous vous proposons ce DPC pluri-professionnel sur le sevrage tabagique.

Détails du contenu de la formation

TROIS PROGRAMMES “VACCINATIONS”

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 2 à 3 millions de vies sont sauvées grâce à la vaccination chaque année dans le monde. De plus, cet acte simple de santé publique a permis l’éradication mondiale de la variole et la disparition de la poliomyélite et de la diphtérie en France.
En France, la politique de vaccination est élaborée par le ministère de la santé. En particulier la Haute Autorité de Santé (HAS) qui met à jour le calendrier vaccinal chaque année. Le meilleur moyen de se protéger contre des maladies infectieuses graves, difficiles à traiter et/ou à risques de complications et de séquelles est de respecter ce calendrier.
Rôle des professionnels de santé :
Les professionnels de santé ont un rôle important à jouer pour faire adopter le « réflexe de vaccination » à la population et les inciter à mettre à jour leurs vaccins chaque année.
C’est l’objectif que veut atteindre le Haut Conseil de la Santé Publique en élargissant les compétences des professionnels de santé (infirmiers, sages-femmes, et pharmaciens) afin de faciliter le parcours vaccinal.
Il convient donc de participer à cette action de santé publique en mettant en place des actions de formation destinées aux professionnels de santé appelés à intervenir pour améliorer la couverture vaccinale, par une bonne connaissance de la pratique vaccinale.

  • 1 – Les principes de la vaccination et nouveautés

Public concerné : médecins, pharmaciens, sages-femmes, puéricultrices, infirmier-e-s, préparateurs en pharmacie.
Dates : Samedi 14 septembre 2019 de 9 h à 17 h 30
Lieu : METZ

Experts :
– Dr Lidiana MUNEROL, Médecin de Santé Publique et Médecine Sociale
– Dr Gérald TROGNON, Pharmacien d’officine, Chargé d’enseignement en pharmacologie, Pharmacien référent du centre anti-poison de Nancy
– Dr Zoe CAVALLI : Praticien hospitalier Maladies Infectieuses et tropicales au CHR Metz

Organisation-Animation : Dr Edwige BATISSE, Dr Jean-Michel MARTY, Dr Marc SIMONCELLO

Détails du contenu de la formation

  • 2 – Difficultés vaccinales rencontrées par les professionnels de santé

Public concerné : médecins, pharmaciens, sages-femmes, puéricultrices, infirmier-e-s, préparateurs en pharmacie.
Date : Samedi 28 septembre 2019 de 9 h à 17 h 30
Lieu : METZ

Experts :– Dr Céline ROBERT : Praticien hospitalier Maladies Infectieuses et tropicales au CHR Metz,  Présidente de la Commission des anti-infectieux
– Dr Norbert STEYER, Médecin généraliste
– Dr Gérald TROGNON, Pharmacien d’officine, Chargé d’enseignement en pharmacologie, Pharmacien référent du centre anti-poison de Nancy

Organisation-Animation : Dr Edwige BATISSE, Dr Jean-Michel MARTY, Dr Marc SIMONCELLO

Détails du contenu de la formation

  • 3 – Expérimentation vaccinale anti-grippale à l’officine

Public concerné : pharmaciens
Date : Jeudi 19 septembre 2019 de 9 h à 17 h 30
Lieu : METZ

Experts :- Dr Céline ROBERT : Praticien hospitalier Maladies Infectieuses et tropicales au CHR Metz, Présidente de la Commission des anti-infectieux
– Dr Norbert STEYER, Médecin généraliste
– Dr Gérald TROGNON, Pharmacien d’officine, Chargé d’enseignement en pharmacologie, Pharmacien référent du centre anti-poison de Nancy
Organisation-Animation : Dr Edwige BATISSE, Dr Jean-Michel MARTY, Dr Marc SIMONCELLO

Détails du contenu de la formation

Deux programmes sont en cours d’écriture et seront organisés dernier trimestre 2019 :

PRADO (accompagnement et retour à domicile) et APA (activité physique adaptée.

  • Programme d’Accompagnement du Retour à Domicile (PRADO) après hospitalisation pour insuffisance cardiaque.

Public concerné : infirmier-e-s, médecins généralistes, kinésithérapeutes et pharmaciens.

Dates : Dernier trimestre 2019

Lieu : Metz

Organisation et animation : Mme Cathy GLUCK – Infirmière. Dr Marie-France BAUDOIN

Experts pressentis : Mme Christine WIRT – Cadre Infirmier Cardiologie, Dr Maxime BENICHOU – Cardiologue, un intervenant de la CPAM

Justificatif et objectifs :

Le retour à domicile du patient insuffisant cardiaque après un épisode de décompensation nécessite une bonne coordination entre équipe hospitalière, médecin traitant, équipe d’IDE libéraux qui va le prendre en charge à domicile (souvent la première contactée), pharmacien et, parfois, kinésithérapeute. L’IDE prend une place de plus en plus importante dans cette organisation et son rôle, en bonne synergie avec le médecin traitant est essentiel. Un nouvel acte côté AMI5,8, inscrit à la Nomenclature Générale des Actes Professionnels infirmiers est paru le 27juin 2017 au JO. La prise en charge reconnue comporte une séance hebdomadaire de surveillance clinique et de prévention, soumise à prescription médicale et est composé de 8 à 15 séances AMI 5,8 pour ces patients au retour à domicile. Cependant, ce nouvel acte ne pourra être facturé que si le professionnel témoigne d’une formation capacitaire à ce suivi post hospitalisation. Les CPAM enregistrent un listing des IDE formés.
Le médecin traitant a tout intérêt aussi à apprendre à travailler en étroit partenariat avec ces professionnels infirmiers surtout en cette période où la démographie médicale le rend moins disponible directement au lit du patient et où la sortie d’hospitalisation se fait actuellement le plus précocement possible. La prise en charge du patient sera optimisée si la communication avec l’équipe hospitalière et les autres intervenants comme le pharmacien et le kinésithérapeute dont les rôles sont loin d’être négligeables est aussi améliorée. Se former ensemble ne peut qu’y concourir.
NB : Des formations PRADO BPCO, PRADO maternité et PRADO chirurgie digestive sont également envisagées.

 

cette page a été modifiée le 19/02/2019